Dior : la Maison du rêve et des sacs iconiques

Début juillet 2020, Dior publie sur sa chaîne YouTube une vidéo de présentation pour sa collection haute couture de l’hiver 2020-2021. La douce musique nous emmène dans le lit des rivières, au cœur de la forêt et jusqu’au au creux des arbres, auprès des nymphes et des naïades qui, dans cet univers onirique, peuplent la Terre. Elles sont nues, bienheureuses, leur nudité est leur plus bel atour. Mais les élégants porteurs de la Maison Dior leur présentent des robes, dont elles choisissent de se vêtir pour continuer à vivre leur vie d’êtres de la nature. Même les nymphes préfèrent porter les robes Dior plutôt que d’être nues.

La vidéo, envoûtante, met en valeur le savoir-faire exceptionnel de la Maison et le rêve qu’elle nous fait vivre depuis 1946. Retour sur l’histoire de cette Maison de haute couture exceptionnelle et sur les sacs emblématiques qui font son succès.

L’histoire de la maison Dior

Le début du XXème siècle a vu s’opérer une révolution dans le monde la mode : les femmes se libèrent de leurs longues robes à corset et s’affranchissent des vêtements contraignant leurs corps. Les pantalons se féminisent, les chemises également, les robes se font plus fluides.

La Maison Dior s’inscrit dans cette modernité, dont elle propose une nouvelle vision. Depuis sa première collection, en 1946, Dior met à l’honneur la silhouette féminine, soulignant les formes des femmes, marquant la taille et la ligne du cou. L’identité de la Maison se construit dans cette vision romantique et ultra-féminine modernisée.

Christian Dior, fondateur de la Maison, est un artiste, qui a toujours versé dans le monde de l’art : il travaille d’abord comme galeriste, vendant les œuvres d’art d’artistes parmi lesquels rien de moins que Picasso. Pendant la grande dépression des années 1930 il pénètre dans le monde de la mode : forcé de fermer sa galerie d’art, il entre comme styliste à l’atelier de Robert Piguet, puis de Lucien Lelong, chez lequel il collabore avec Pierre Balmain. Pendant la guerre, il continue à travailler pour maintenir active l’industrie française de la mode.

A la fin de la guerre, Christian Dior, fort de l’expérience acquise auprès des couturiers parisiens et animé par la volonté de développer sa propre vision de la mode, lance sa maison de couture. Sa première collection, vivement critiquée, change néanmoins radicalement le panorama de la mode en France. L’histoire de Dior est née.

Grâce la Maison Dior, la haute couture française continue de prendre des gallons et reste à la pointe de la modernité et de l’élégance. La Maison impose sa marque sur les années 1950 : la silhouette Dior en est la silhouette de référence.

Christian Dior disparaît en 1957, léguant la Maison au tout jeune Yves Saint-Laurent, lui aussi un visionnaire. Les stylistes fameux se sont succédés à la direction artistique de la Maison : Marc Bohan, Gianfranco Ferré – créateur du Lady, John Galliano, Raf Simons. Depuis 2016, c’est une femme qui pour la première fois dans l’histoire de la Maison en est la directrice artistique.

Maria Grazia Chiuri a donné un ton résolument féministe à la présentation de ses collections – le défilé de prêt-à-porter printemps été 2017, lors duquel elle fait défiler un t-shirt clamant « We should all be feminists » en est l’un des exemples. En 2018, elle offre une nouvelle vie au sac Saddle, créé par John Galliano. Elle permet à ce it bag de rencontrer un nouveau succès époustouflant.

Actuellement, la Maison Dior propose un catalogue de sacs généreusement étoffé. Porté par quelques modèles incontournables, tous ces sacs sont parmi les plus beaux du marché. En voici un panorama – non exhaustif.

Les sacs iconiques

Le Lady

Le plus iconique des sacs de la Maison de l’avenue Montaigne est sans équivoque le célèbre Lady. Son élégance en fait l’accessoire royal de la princesse Diana, qui l’adopte en 1995. C’est en son honneur que le sac est baptisé Lady Dior. Et ce sac est un accessoire royal ! Ses lignes droites, son motif cannage, ses courtes anses, tout est distinction et raffinement.

Le sac est régulièrement retravaillé et proposé sous la forme de nouvelles versions – le récent Lady D-Lite par exemple – ainsi que de nouvelles matières et de nouveaux coloris. Mais l’âme du sac est restée la même et demeure l’un des objets du désir les plus fameux de l’univers de la mode.

Le Saddle

Créé par John Galliano en 1999, le Saddle était le sac phare des années 2000. Son anse courte portée à l’épaule et sa forme atypique de selle en ont fait un incontournable. Il est de retour en force depuis 2018, à telle point que certaines versions du Saddle sont présentées comme des sacs « dans lesquels investir sans réfléchir ». La nouvelle version offre une qualité mieux travaillée et surtout une anse amovible et extensible, pour porter le sac en bandoulière : la touche moderne !

Les héritiers du Lady

Depuis les années 2010, la Maison Dior accueille en son sein de nombreux modèles sophistiqués, dignes héritiers de l’emblématique Lady. Le Be Dior et le Diorever sont des variations de ce modèle tutélaire, présentant les mêmes formes droites et élégantes.

Les modèles bandoulières que sont le Dioraddict, le Dioarama ou encore le 30 Montaigne – nommé après l’emplacement de la célèbre boutique – sont des modèles résolument modernes, alliant leurs matières précieuses à des détails métalliques et des chaînes.

L’allure racée de ces sacs est créée par le mariage entre féminité et modernité, si cher à Christian Dior.

Miss Dior

Le Miss Dior, c’est en premier lieu une fragrance, créée par Christian Dior en l’honneur de sa courageuse sœur Catherine, résistante pendant la seconde guerre mondiale. Dans les décennies qui ont suivi, Miss Dior est devenu une gamme : vêtements et chaussures sont nés sous cette appellation. Depuis 2011, Miss Dior est également un sac mythique : son motif cannage souligne ses liens de parenté avec le grand Lady, et sa chaîne confirme son approche résolument rock.

Retrouvez les plus belles pièces de collections Dior sur notre catalogue !

Ils viennent d'arriver