Le luxe, durable ? Un faux paradoxe décrypté

Les modes de consommation sont en train de changer. Face à l’urgence planétaire dont nous sommes tous conscients, il ne peut plus en être autrement. De plus en plus, nous faisons attention aux produits que nous consommons : leur provenance, leur mode de production, leur composition, le comportement des entreprises qui les produisent. Nous surveillons notre impact sur l’environnement, collectivement et individuellement.

Nous veillons à consommer mieux et à consommer moins. Face à cette tendance, qui doit s’accroître avec le temps, comment penser l’avenir du luxe ? Ce luxe, que l’on associe souvent à l’excès, à la surconsommation ? Les produits de luxe peuvent-ils survivre à cette profonde transformation de nos modes de consommation ? A l’encontre de tous les préjugés, il semble en effet que le luxe, avec ses produits de qualité faits pour durer, ait parfaitement sa place au sein de cette économie qui se transforme. Décryptage d’un paradoxe qui n’en pas un.

Des produits rares et raffinés

Dans l’imaginaire collectif, le « luxe » est associé à la démesure, bien loin de toute valeur de soin à l’environnement ou de contrôle de sa consommation. Le luxe semble porter la marque du plaisir coupable. Si une partie de l’univers associé au « luxe » répond effectivement à cette définition, il n’en va pas du tout de même pour les produits artisanaux, nommés « luxe personnel ».

Un coup d’œil du côté des processus de fabrication des sacs à main ou des montres par exemple, chez les célèbres marques, suffit à prendre conscience de leur conformité aux valeurs de développement durable. En effet, un article de luxe véritable est nécessairement fabriqué en petite quantité : ce sont des produits rares et raffinés, que l’on recherche pour leur grande qualité. Tout le contraire, par exemple, de la fast-fashion, qui joue sur la fabrication en très grande quantité !

La préservation des matières premières et un artisanat de qualité

Ce qui caractérise le luxe par excellence, c’est la grande qualité des produits. Pour concevoir un produit de luxe, une grande attention est portée à la préservation des matières premières utilisées. Celles-ci sont souvent rares et précieuses, elles sont donc protégées pour assurer leur pérennité, ce qui s’inscrit dans une démarche de soin à l’environnement.

La qualité des produits de luxe, qui en fait des valeurs sûres, vient du soin porté aux matières premières, mais également du fait que la plupart de ces produits sont fabriqués à la main. Ce sont des produits artisanaux qui sauvegardent et transmettent un savoir-faire parfois historique, un artisanat local de grande qualité. C’est le cas de la dentelle par exemple, du champagne ou encore de la maroquinerie. Ce savoir-faire est l’objet d’un héritage, perpétué par le soutien des grandes marques de luxe.

Une exigence de durabilité

Ces produits raffinés et faits à la main sont créés pour durer dans le temps, grâce à leur grande qualité. La maroquinerie de créateur, entretenue correctement, vit des décennies entières. Les sacs de marque se transmettent parfois de génération en génération. Tous ces produits exceptionnels sont d’ailleurs très souvent garantis à vie, preuve de la confiance qu’ont les marques dans ces biens qu’elles proposent à la vente.

Cette exigence de durabilité confère aux articles de luxe leur place dans la nouvelle économie qui se met progressivement en place : l’économie circulaire, à impact environnemental réduit. En achetant des produits à la durée de vie si longue, on consomme moins. En achetant ces produits conçus avec respects pour les matières et pour les artisans, on consomme mieux. Voilà qui permet de mieux comprendre pourquoi le luxe s’inscrit dans l’économie durable, et convient aux modes de consommation des nouvelles générations.

Le luxe, partie prenante de l’économie circulaire

Pour consommer plus responsable, il faut trouver de nouvelles manières de répondre à ses besoins. L’optimisation de la durée de vie des biens de consommation – pour faire en sorte que rien ne se perde – gagne en popularité. Et le marché de la seconde main est le terrain par excellence de croissance pour l’économie circulaire.

Dans le secteur du luxe, la seconde main fait fureur. D’une part, parce que les produits de cette industrie bénéficient d’une excellente réputation : ils sont de qualité et ont une connotation symbolique forte. D’autre part, parce que les consommateurs trouvent de nouveaux sites de revendeurs, en lesquels ils peuvent avoir confiance pour acheter ces biens très demandés. Il est donc de plus en plus aisé de consommer du luxe de manière responsable : de seconde main et en accord avec les standards élevés de l’industrie.

Les comportements changent, les industries s’adaptent en conséquence et s’engagent dans des démarches éco-responsables. Les marques anciennes, institutionnelles et installées, transforment leurs façons de faire, stimulées par la demande des consommateurs et par des marques plus récentes et dynamiques.  Chez Stella McCartney, le coton est biologique, le cuir et le PVC ont disparu, le cachemire est régénéré… La collection printemps-été 2020 de la maison était la plus éco-responsable jamais créée. La jeune maison Jacquemus utilise des matériaux biologiques - le coton, le lin - et produits en France. De plus de plus de marques suivent le mouvement, progressivement : Versace, Gucci et Burberry ont arrêté la vraie fourrure.

Stella McCartney ou la toute récente Jacquemus font office de proue du bateau, prouvant par la même occasion que le luxe porte le vert à merveille. Toutes deux soulignent l’importance de prolonger la durée de vie des vêtements, en les recyclant, en les revendant : le vintage a de beaux jours devant lui.

Acheter du luxe en seconde main, contrairement aux idées reçues, n’est donc pas incompatible avec des valeurs de soin à l’environnement, de dé-consommation et d’économie circulaire. Il semble même que finalement, le luxe de seconde main est un excellent moyen de porter fièrement ces valeurs.

Pour nous, chez Vintega, l’écologie n’est pas accessoire. Nous croyons au luxe durable, nous défendons les valeurs de respect de l’environnement, d’attention aux matières utilisées et surtout de réutilisation des objets. Nous aspirons à créer une expérience du luxe respectueuse en offrant une seconde vie aux magnifiques sacs de créateurs en circulation.

Nous possédons un catalogue avec des pièces exceptionnelles que nous authentifions et dont nous prenons soin. Notre service d’achat rapide permet à nos utilisateurs de s’inscrire rapidement au sein de notre démarche circulaire, à laquelle eux aussi croient. Découvrez notre catalogue !

Ils viennent d'arriver