Le sac Speedy de Louis Vuitton en 7 dates clés

« Et vous, si vous deviez choisir un sac Vuitton, lequel ce serait ? » À cette question posée dans n’importe quel recoin du globe, la réponse est souvent « Le Speedy de Louis Vuitton » ! Avec sa forme originale dite « bowling », ce sac à main s’est créé une place de choix dans le cœur des amoureux de maroquinerie de luxe. Au fil des décennies, la Maison Louis Vuitton a multiplié les tailles disponibles – nano, 25, 30, 35 et 40 – et on peut dire sans hésiter que ça a également multiplié les plaisirs ! Parce que connaître l’histoire d’un sac de luxe nous fait toujours l’aimer encore un peu plus, nous revenons pour vous sur l’épopée du Speedy de Louis Vuitton à travers 7 dates clés.

1930 - La naissance du Speedy

C’est en 1930 que le Speedy de Louis Vuitton voit le jour. Imaginé par Georges, fils de Louis Vuitton, il s’appelle initialement l’Express, en hommage à cette ère où tout s’accélère. Plus d’automobiles sur les routes, et donc plus de tourisme : il existe une vraie demande de sacs de voyages plus pratiques qu’une valise, dans lesquels on peut avoir tous ses essentiels avec soi et qu’on peut rapidement attraper pour partir en week-end à la campagne. Complétant le Keepall avec un format légèrement moins grand, le sac devenu Speedy est rapidement un succès. Sa toile enduite monogramme est simple mais reconnaissable, et elle est aussi particulièrement durable.

1961 - Le petit coup de pouce d’Audrey Hepburn
Audrey Hepburn

Le sac à main Speedy suit son petit bonhomme de chemin et comble toutes les femmes en vogue d’Europe. Audrey Hepburn et son charme à part vont néanmoins le propulser sur les sommets de la scène mode en quelques années seulement. L’actrice de Vacances romaines et Diamants sur canapé, déjà adepte des sacs Louis Vuitton, demande à la Maison de créer un modèle Speedy plus étroit que ceux déjà existants. Le petit Speedy 25 de Louis Vuitton vient donc rejoindre ses camarades dans la cour des grands, souvent arboré par son initiatrice sur les clichés des magazines. « Initié et adulé par Audrey Hepburn » : il ne s’agit pas d’un slogan, mais c’est bel et bien ce qui fait exploser les ventes de ce sac pour femme dans les mois qui suivent !

1980 - Les premiers Speedy en cuir

Déjà proposé avec les célébrissimes toiles monogramme et damier, le sac Speedy de Louis Vuitton en cuir fait son entrée dans les boutiques de la Maison dans les années 80. Si la toile enduite particulièrement résistante est une matière signature du maroquinier, les différentes variations de cuir proposées – classique, Epi puis Taïga un peu plus tard – apportent de la nouveauté à la gamme Speedy. Certes, le succès et la réputation de ce sac à main Louis Vuitton se suffisent à eux-mêmes, mais réinventer les sacs de luxe iconiques, c’est aussi ce qui confère aux Maisons de haute couture leur statut à part !

1997 : Marc Jacobs apporte son petit grain de folie

Quand l’éblouissant Marc Jacobs fait son entrée chez Louis Vuitton en tant que directeur artistique en 1997, la Maison n’a pas laissé de place au hasard ! Le designer américain va redynamiser les collections et apporter son grain de folie aux accessoires de mode. Des modèles en plumes ou crocodile aux divers effets métallisés, le Speedy de Louis Vuitton se prépare comme il faut à l’arrivée du 21e siècle ! Marc Jacobs est aussi celui qui fait entrer encore un peu plus Hollywood dans l’univers Louis Vuitton : de Madonna au top model Agyness Deyn, de nombreuses stars portent les modèles du créateur et confirment l’orientation plus rock donnée aux collections.

2001 - Speedy et graffiti

Sous l’ère Marc Jacobs, les réinterprétations du sac à main Speedy sont plus audacieuses les unes que les autres. Certaines sont d’ailleurs à retrouver sur Vintega ! Parmi celles qui vont marquer les esprits, la version graffiti réalisée en collaboration avec Stephen Sprouse est encore très demandée à l’heure actuelle. La toile monogramme du sac est recouverte de graffitis « Louis Vuitton », qui en font certainement le sac de luxe le plus ancré dans son temps ! Cet imprimé extrêmement populaire a depuis été décliné dans des nuances fluos et même dans une version fluorescente !

2003 - 33 nuances de Speedy

Pourquoi s’arrêter en si bon chemin quand la révolution arty est déjà si bien entamée ? En 2003, c’est Takashi Murakami qui livre sa version revisitée du sac Speedy de Louis Vuitton. Entre les mains expertes du pop artiste japonais, le monogramme qui orne les sacs de la Maison Louis Vuitton se pare de 33 couleurs différentes, pour un résultat qui donne la pêche ! Cette toile multicolore est encore aujourd’hui l’une des plus appréciées de la collection Speedy.

2011 - Et pourquoi pas la bandoulière ?

Toujours dans la volonté de renouveau permanent de ses grands classiques, la Maison Louis Vuitton dote en 2011 certains de ses sacs à main d’une bandoulière amovible. Le sac Speedy en fait partie, pour le plus grand plaisir de toutes celles qui devaient dire adieu à leur modèle chouchou chaque matin faute de pouvoir le porter sur leur vélo ou leur trottinette ! La version bandoulière du Speedy de Louis Vuitton répond aux attentes des plus citadines d’entre nous, et efface le seul petit défaut que l’on pouvait trouver au célèbre sac de luxe – et encore, c’est VRAIMENT parce qu’il en fallait un !

On pourrait presque terminer par une dernière date pour cette saga. 2021 : date à laquelle Vintega comble tous les désirs des collectionneuses de Speedy de Louis Vuitton en mettant des dizaines de modèles de sacs de seconde main à leur disposition. Avec des stars telles que les chanteurs du groupe sud-coréen BTS ou la tenniswoman Naomi Osaka en tant que nouvelles égéries Louis Vuitton, un nouveau souffle se présage pour la Maison. Le Speedy s’inscrit encore plus dans la légende, et tout le monde veut ajouter un modèle classique ou original à sa garde-robe. Direction notre boutique en ligne pour faire partie de l’aventure !

Ils viennent d'arriver