Sacs de luxe et développement durable : est-ce vraiment incompatible ?

Que ce soit à cause d’a priori qui ont la dent dure ou bien par manque d’informations ciblées, nombreux sont ceux qui pensent que la maroquinerie de luxe ne s’inscrit pas dans un fonctionnement durable. Pourtant, quand on tombe amoureux d’un 2.55 de Chanel ou d’un Lady Dior, c’est souvent pour la vie. Cet argument vous semble un peu léger ? Il ne l’est pas tant que ça ! Dans cet article, on vous montre en deux temps pourquoi le luxe durable, ce n’est pas qu’un concept de façade. Idées reçues à propos des sacs à main de luxe déboulonnées, projets durables des grandes Maisons : suivez le guide !

4 idées reçues sur le luxe et la durabilité

Le monde de la maroquinerie de luxe souffre souvent de conclusions hâtives et de préjugés concernant son incompatibilité avec l’économie circulaire.

Revenons sur 4 idées préconçues :

1) « Les amoureux de maroquinerie de luxe ne veulent que du neuf »

On confond souvent l’amour pour les sacs de luxe et l’attrait pour les objets neufs. Pourtant, les accessoires de maroquinerie ayant le plus de valeur ne sont pas forcément toujours les articles les plus récents ! Les sacs les plus iconiques des Maisons de haute couture, et donc les plus populaires, ont pris de la valeur avec le temps et la demande. Beaucoup de collectionneurs de sacs à main de luxe préfèreront donc un sac de seconde main très en vogue à un sac neuf moins coté.
Prada Diagramme

 2) « La conception des sacs de luxe ne peut pas se concilier avec une vision éco-responsable »

La fabrication des sacs de luxe est régulièrement pointée du doigt : les matières précieuses nécessitant beaucoup de ressources pour être produites et les chutes de tissus non utilisées sont notamment perçues comme non compatibles avec une vision éco-responsable. Pourtant, les initiatives se multiplient pour améliorer tous ces aspects, dans une volonté réelle d’évolution, comme on le verra dans la suite de l’article ! Le petit nombre de modèles conçus (puisque les sacs à main de luxe ont une grande durée de vie liée à leur qualité) contrebalance également très largement ces éléments. Contrairement à l’industrie de la fast fashion dans laquelle chaque pièce est produite en grande quantité et de manière fixe, les Maisons de maroquinerie de luxe adaptent la production de chacun de leur sac à main à la demande. Qu’il s’agisse dès le départ d’une édition limitée ou qu’un sac rencontre un succès plus prononcé dans une région spécifique du monde, le nombre de modèles est évolutif : cela participe donc à créer une consommation plus éthique.

3) « Qui dit prix élevés, dit incompatibilité avec des valeurs durables »

On a souvent tendance à associer les valeurs éco-responsables à la retenue et à la modération, et donc à balayer d’un revers de main les sacs les plus chers comme non compatibles avec un mode de vie durable. Pourtant, dans les faits, ça ne pourrait pas être plus éloigné de la réalité ! En préférant la qualité à la quantité, en mettant en valeur l’artisanat traditionnel et son savoir-faire, et en créant des sacs à main solides qui durent dans le temps, les Maisons de maroquinerie de luxe s’inscrivent largement dans la durabilité et la lutte contre l’obsolescence programmée.
Saint Laurent sacs à main

4) « Le monde du luxe est conservateur et ne se remet pas en question »

Si luxe et tradition vont en effet de pair, ce n’est pas pour autant que les Maisons de haute couture sont hostiles au changement et à la remise en question, bien au contraire. Qu’il s’agisse de faciliter la revente de sacs de seconde main issus de leurs collections ou d’opter pour des pratiques plus éthiques dans leurs ateliers, les grands de la mode se détachent petit à petit d’habitudes datées. Si la plupart des directeurs artistiques sont sensibles à la cause environnementale, il s’agit également pour eux de s’adapter à une génération qui souhaite acheter responsable et ne pas sacrifier ses idéaux.

Et si vous pensez encore que les grands créateurs refusent corps et âme d’évoluer en faveur de pratiques plus modernes, vous allez être surpris par le paragraphe suivant !

3 projets qui montrent que luxe et économie circulaire font bon ménage

Pour ceux qui ont encore besoin d’être convaincus, Vintega a répertorié 3 projets lancés par des Maisons célèbres, qui font du bien à la planète comme au cœur des adeptes de maroquinerie de luxe !

1) Les ateliers « petit h » d’Hermès

Encore plus d’articles de maroquinerie et de sacs créés à partir des matériaux non utilisés lors de la fabrication de sacs à main Hermès ? On ne dit pas non ! Dans les ateliers « petit h » d’Hermès, les chutes de tissus qui étaient auparavant laissées de côté et les morceaux de cuir légèrement abîmés peuvent tout de même accomplir leur destinée. Bijoux, vases, petits objets déco et sacs colorés sont ainsi créés, pour s’assurer que rien n’est jeté !

2) Le Basket bag de Fendi

Aperçu pour la première fois lors du défilé printemps 2021 de Fendi, ce sac à main est fabriqué entièrement en plastique PVC recyclé. Avec son format cabas et ses couleurs très pop, il a l’air tout droit sorti des années 80 ! De quoi faire un geste pour la planète, et un choix audacieux pour son look. Guettez la boutique en ligne de Vintega : ce modèle pourrait bien y faire son entrée prochainement en version seconde main !

3) L’initiative Gucci Equilibrium

La Maison Gucci est véritablement engagée pour l’environnement et pour le développement durable. Depuis 2018, elle a lancé un site indépendant de sa plateforme de vente de sacs, nommé Gucci Equilibrium. Ce dernier est utilisé comme tribune pour mettre en avant les initiatives durables et les actions en faveur du climat. Une belle façon pour Gucci de mettre sa popularité au profit d’une cause majeure.
Gucci Marmont

Gucci n’en est pas à son coup d’essai en ce qui concerne les projets pour l’environnement : en 2013, la Maison avait lancé un sac à main « zéro déforestation », vendu avec un passeport retraçant toute sa chaîne de production.

La seconde main : le point de rencontre idéal entre luxe et durabilité

Les sacs de seconde main, c’est vraiment LA meilleure façon de concilier luxe et consommation éthique ! Le développement de ce marché a permis de concrétiser encore davantage la volonté d’évolution des Maisons de maroquinerie, tout comme celles des amateurs de sacs de luxe. Les études sont nombreuses sur ce thème, et elles sont catégoriques : lorsqu’on allonge la durée de vie d’un produit, son impact sur l’environnement réduit au fil des mois. Une bonne raison de prolonger l’existence d’un sac à main en l’achetant d’occasion, et de l’entretenir ensuite pour qu’il vous accompagne le plus longtemps possible.

Désormais, c’est vous, les aficionados de sacs à main d’occasion, qui participez à façonner une nouvelle vision du luxe : afficher fièrement sa dernière trouvaille de seconde main Vintega ou préférer un sac vintage à un neuf, c’est aussi ça, la conscience durable !

Ils viennent d'arriver